Prix d'un cheval

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Avoir conscience de combien coûte un cheval est un élément fondamental lorsque vous envisagez d'avoir un cheval, c'est-à-dire d'en acheter un. Si vous avez réalisé la disponibilité et le temps qu'un tel animal implique, vous devez également avoir anticipé son financement au moment de l'acquisition et sur le long terme.

Prix d'un cheval : de quels critères dépend-il ?

Les critères

Tout d'abord le prix d'un cheval dépend essentiellement de  :

  • la race ;
  • son âge ;
  • ses origines sachant qu'un « plein papier » coûte beaucoup plus cher qu'un ONC (origine non constatée) ;
  • son caractère et son tempérament ;
  • son niveau d'éducation et de dressage ;
  • ses qualités sportives, voire ses performances.

Le vendeur prend également en compte : 

  • le coût de la saillie, si celui-ci a fait appel à un bel étalon ;
  • l'entretien, l'alimentation et les soins du poulain ;
  • le débourrage, l'éducation et le travail effectué avant la vente du cheval. 

La discipline fixe aussi le coût

Certains chevaux sont plus adaptés à une discipline, même si les chevaux sont polyvalents. De ce fait, on distingue différents marchés :

  • Les chevaux de loisirs sont moins onéreux que les chevaux de sport. On peut opter pour un cheval provenant d'une association pour chevaux (type SPA) ou des réformés des courses qui n'ont pas réalisé les temps qu'il faut ou qui sont trop vieux pour continuer à courir. 
  • Les chevaux à vendre de la cavalerie du centre équestre peuvent être des montures de loisir ou consacrées au CSO ou au dressage. Ceux-ci auront déjà fait leurs preuves.
  • Pour les chevaux de sport, les prix grimpent, surtout si les montures affichent de bons résultats en compétition. Il en est de même pour les chevaux de dressage.
  • Les jeunes chevaux encore en apprentissage sont moins chers, car c'est à vous que revient le soin de les dresser.

En résumé, les prix peuvent grimper très rapidement, voire flamber selon l'origine du cheval et ses capacités. Un effet mode peut également rentrer en ligne de compte.

Frais annexes au prix du cheval

Vous venez de dépenser une grosse partie de votre budget à l'achat de votre cheval. Maintenant, il faut penser aux frais annexes qui vous incombent durant toute la vie de votre cheval. Ils se décomposent comme suit :

  • la pension ou l'hébergement, si votre compagnon n'est pas hébergé à la maison : son prix peut varier considérablement selon la formule choisie et selon les centres équestres ;
  • la ferrure et/ou parrage qui se réalise toutes les 6 à 8 semaines, voire moins pour certains chevaux ;
  • les frais vétérinaires et autres soins comme le vermifuge, les vaccins ;
  • le dentiste tous les 2 ans, voire tous les ans si votre cheval n'a pas une belle dentition ;
  • les cours d'équitation si vous décidez d'en prendre ;
  • les concours hippiques (sortie en concours, engagement, transport) si c'est votre but ;
  • la nourriture souvent comprise dans l'hébergement, mais votre cheval peut avoir besoin de compléments alimentaires ;
  • l'équipement du cheval, mais aussi du cavalier ;
  • le kit de base du pansage ;
  • l'assurance responsabilité civile, mortalité et pour la compétition.

Combien coûte un cheval : récapitulatif

Le tableau ci-dessous récapitule le coût d'un cheval et des frais complémentaires (calculés annuellement). Les prix sont donnés à titre indicatif car ils varient considérablement selon la formule envisagée et proposée par le centre équestre. Il faut également garder en tête que les clubs de la région parisienne et des grandes villes sont beaucoup plus onéreux qu'un club situé à la campagne ou aux abords des petites communes.

Type d'achat Montant
cheval de loisirs entre 1 000 et 2 500 €
cheval de sport et/ou de dressage entre 5 000 et 20 000 €
cheval de haut niveau 50 000 € voire plus pour les champions
jeune cheval en apprentissage de moins de 6 ans (comptez environ 20 à 30 % de moins pour un cheval (ONC) et un cheval de + de 10 ans) 2 000 € environ
hébergement du cheval  entre 1 200 et 6 000 €/an
maréchal : ferrage/parrage entre 400 et 650 €/an
dentiste équin 100 €/an
frais vétérinaires : déplacement, visite, vaccins (*) 100 à 130 €/an
vermifuge (4 fois par an) 100 €/an
cours d'équitation minimum 1 200 €/an
concours 1 000 à 1 500 €/an
assurance responsabilité civile 50 à 70 €/an

assurance mortalité (dépend de la valeur déclarée du cheval, de ses performances et de son âge)

NC
kit complet du pansage (matériel et produits) 150 à 200 €/an
alimentation (souvent comprise dans la pension, excepté les compléments alimentaires si besoin) 500 €/an

(*) Les frais vétérinaires peuvent s'envoler en cas de complications, d'analyses, de radiographies, voire de frais d'hospitalisation en clinique.

Prix très variables selon l'usage

Il est très difficile de donner un barème de prix sur un cheval car il dépend beaucoup :

  • Des capacités de la monture : un équidé qui débute dans des épreuves en compétition sera moins cher, contrairement à un cheval de 9 ans qui est déjà très routinier des sauts d'obstacle. Certains sont beaucoup plus difficiles à piloter que d'autres et ne conviennent pas forcément à des amateurs.
  • De ce que voulez faire avec votre cheval :
    • Certains cavaliers se contentent de faire de la balade ou de la randonnée assez tranquille. De ce fait, il n'est pas nécessaire d'avoir à supporter les frais liés à certains cours et/ou aux concours.
    • Tandis que d'autres souhaitent sortir en concours pour atteindre un bon niveau de compétition. 

Aussi dans la rubrique :

Choisir son cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider