Sommaire

Le polo à cheval est un sport équestre au même titre que le horse-ball. Il s'agit d'une pratique relativement masculine et généralement réservée à une élite en raison du coût pour le pratiquer.

Principes du polo à cheval

Le polo à cheval a fait son apparition en Asie centrale il y a 2 500 ans. Ce sport, assez onéreux en compétition (chaque joueur doit avoir un piquet de 4 montures), a longtemps été réservé à une certaine élite. Cependant, il a tendance à se démocratiser. En outre, réputé pour être violent, le polo se joue en équipe avec :

  • une balle (en plastique) ;
  • un maillet (tête en bois et rotin de bambou) ;
  • des équipes de chevaux et cavaliers.

Comment jouer au polo à cheval ?

Pour jouer au polo, il est préférable de :

  • savoir bien monter à cheval ;
  • avoir une bonne condition physique et un moral d'acier.

Toutefois, si vous débutez en équitation, il est plus judicieux d'orienter vos cours vers cette discipline (prix des cours : de 80 à 90 € environ).

  • On peut démarrer ce sport équestre dès l'âge de 7 ans par une initiation sur poney.
  • C'est un sport pour tous les âges pour peu que l'on soit en bonne santé et sportif
  • Dans tous les cas, il est indispensable d'avoir un certificat médical. Toutefois, depuis le 1er septembre 2016, il n'est pas obligatoire d'avoir un certificat médical spécifique pour ce sport. Un médecin peut délivrer un seul certificat médical pour plusieurs disciplines sportives. En cas de renouvellement de licence, il convient de fournir un certificat médical tous les 3 ans et non plus tous les ans.

Conditions et déroulement d'un match

Pour jouer au polo à cheval, il faut :

  • du sable ou du gazon très ras ;
  • un terrain qui mesure 275 mètres de long sur 145 mètres de large avec des zones de décélération ;
  • 2 poteaux verticaux en osier qui servent de goal distants de 7,3 mètres ;
  • 2 équipes de 4 joueurs ;
  • une balle ;
  • un maillet.

Dans un match de polo, les 2 équipes s'opposent pour marquer le plus de buts (goal) possibles. Les règles sont les suivantes :

  • Les joueurs tapent dans la balle à l'aide du maillet. Celle-ci doit passer entre les deux poteaux.
  • Dès qu'un but est marqué, l'équipe change de camp.
  • Le jeu redémarre alors par un lancer de balle au centre du terrain. 

Dans un match, on distingue plusieurs parties ou périodes (chukkas) de 7 minutes et demi chacune. Durant les pauses qui durent 3 minutes entre chaque période, le cavalier change de monture. 

Respecter le cheval au polo

La pratique du polo est très engageante pour le cheval. Un bon cavalier est donc un cavalier qui respecte et veille sur sa monture :

  • Il s'occupe de son cheval en lui conférant un entraînement régulier et adapté pour le mettre dans de bonnes conditions physique et mentale.
  • Il lui prévoit aussi un équipement de qualité pour bien le protéger de ce sport violent.

Si toutes ces conditions sont réunies, le cheval ne sera pas blessé. Cependant, certaines pratiques constituent une véritable torture et de la maltraitance pour l'animal lorsque celui-ci se prend des coups de maillet brutaux et intenses dans les membres. Les tendons ne résistent pas longtemps et la fatigue se fait terriblement sentir. Dans le meilleur des cas, le cheval est mis au rebut. 

Polo : coût d'un cheval

Pour jouer au polo, vous pouvez louer un cheval si vous ne possédez pas votre propre monture. Toutefois, comptez environ entre 100 à 300 € de location pour un match. Si vous souhaitez continuer à pratiquer ce sport, il est préférable d'investir dans son propre cheval. Mais attention, la facture risque d'être salée. Les premiers prix sont de l'ordre de :

  • 3 000 € pour un cheval senior ;
  • voire beaucoup plus pour une bonne monture, environ dans les 10 000 € au minimum

Quel équipement pour jouer ?

Le polo est un sport exigeant et physique qui demande d'être bien équipé et surtout bien protégé. Voici les équipements nécessaires :

  • pour le cheval :
    • une selle confortable adaptée à son dos avec un bon tapis de selle ;
    • un harnachement propre et solide ;
    • des bande de polo, voire des protections plus rigides pour ses membres.
  • pour le cavalier :
    • un casque, de préférence avec une grille de protection ;
    • des bottes ;
    • des gants, voire des lunettes ;
    • des genouillères en cuir épais ;
    • un maillet.

Aussi dans la rubrique :

Pratiquer l’équitation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider