Plantes toxiques pour le cheval

Sommaire

En balade, au pré ou tout simplement dissimulées dans le fourrage (et ce malgré une alimentation soignée), un certain nombre de plantes toxiques représentent un réel danger pour le cheval. L'if à baies ou le laurier-rose peuvent par exemple le conduire jusqu'à la mort en quelques heures.

Il est utile de reconnaître ces plantes, aussi bien en prévention que pour adopter les bons réflexes en cas d'intoxication.

Plantes toxiques pour le cheval : un réel danger

Beaucoup d'intoxications surviennent lors de la distribution du fourrage ou lors de mises au pré des chevaux.

Généralement, les chevaux ne consomment pas de plantes toxiques, la jument ayant appris à son poulain à reconnaître les plantes comestibles. Toutefois, certains gloutons ne font pas la différence, surtout si des voisins ou des promeneurs distribuent des résidus de plantes et encouragent les chevaux à les consommer.

Les points importants à retenir :

  • À petites doses, la plupart de ces plantes ne sont pas mortelles. Toutefois, elles peuvent provoquer des dysfonctionnements et des douleurs abdominales violentes (type colique), voire une intense diarrhée.
  • À l'inverse, d'autres sont redoutables. Même ingérées en petite quantité, elles peuvent être mortelles. Les chevaux ressentent des difficultés respiratoires, convulsent et meurent dans l'heure qui suit.

Reconnaître les plantes toxiques pour le cheval

Tous les propriétaires qui hébergent les chevaux dans des pâtures et les cavaliers qui sortent en balade ou en randonnée doivent savoir reconnaître les plantes toxiques. Certaines sont mortelles à faible dose, d'autres sont foudroyantes. Ces plantes n'ont pas leur place dans les prés, les centres équestres et les élevages.

Ci-dessous les principales plantes toxiques pour le cheval.

If à baies

L'if à baies fait partie de la famille des Taxacées. Le cheval risque d'en consommer car ce petit arbre ne contient pas de résine. La plante a donc bon goût.

Caractéristiques :

  • Les feuilles sont petites et allongées. On pourrait les confondre avec des aiguilles de conifères, mais elles ne piquent pas. Ses fruits ressemblent à des baies rouges avec un gros noyau.
  • On en trouve beaucoup dans les jardins et dans les cimetières.
  • 100 à 200 g de feuilles d'if peuvent tuer un cheval. Celui-ci est pris de convulsions et tombe. En examinant le cheval, on peut retrouver des feuilles mastiquées dans sa bouche.
  • Cette plante est toxique aussi bien fraîche que sèche.
  • Il n'y a pas de traitement contre l'intoxication à l'if à baies.

Laurier-rose

Le laurier-rose, de la famille des Apocynacées, est mortel lui aussi.

Caractéristiques :

  • Il possède de jolies fleurs roses et blanches. Quant à ses feuilles, elles sont ternes et allongées avec une nervure centrale. On dirait une arête de poisson.
  • Toute la plante est toxique, fraîche ou sèche.
  • Cette plante attaque le cœur. Le cheval tombe, salive énormément et se retrouve dans un semi-coma. Le cheval meurt en moins de 36 heures.
  • Attention, vérifiez les abreuvoirs des chevaux, car les feuilles du laurier peuvent tomber dans ce dernier.
  • Il n'y a pas de traitement contre l'intoxication au laurier-rose.

Datura

Le datura est une grande plante qui fait partie de la famille des Solanacées. Son point culminant se situe en automne.

Caractéristiques :

  • Très verte et ramifiée, cette plante possède une fleur blanche ressemblant à un grand tube.
  • Le cheval préfère consommer les graines éparpillées sur le sol.
  • L'intoxication est rapide, le cheval est pris de vertige, sa pupille est dilatée, on a l'impression qu'il ne voit plus rien. Il a soif. Après une grande période d'excitation viennent le coma puis la mort.
  • Il n'y a pas de traitement contre l'intoxication au datura.

Cytise

Cet arbre mesurant de 3 à 6 mètres fait partie de la famille des Légumineuses.

Caractéristiques :

  • Il possède de longues grappes de fleurs jaunes.
  • Toutes ses parties sont toxiques.
  • Une ingestion de 50 g de cette plante provoque une intoxication chez le cheval. Il devient très excité, tombe, convulse et meurt.
  • Le traitement est illusoire contre l'intoxication au cytise.

Buis

Le buis fait partie de la famille des Buxacées. Heureusement, ses feuilles sont dures et coriaces, le cheval n'est pas tenté de les consommer. Attention cependant, l'écorce est elle aussi toxique.

Caractéristiques :

  • L'écorce étant toxique, attention si vous attachez votre cheval à cet arbre, par exemple en forêt.
  • Le cheval intoxiqué va avoir des problèmes digestifs comme des coliques ou des diarrhées, des vertiges et des convulsions.
  • Dose mortelle pour le cheval : 750 g.

Séneçon et séneçon de Jacob

Les séneçons font partie de la famille des Composés. Ils sont dangereux pour le cheval, qui les consomme volontiers car ces plantes ont bon goût.

Caractéristiques :

  • Ressemblant à une marguerite jaune, cette plante pousse énormément en bordure des sentiers et dans les pâtures.
  • Elle est toxique aussi bien fraîche et que sèche, mélangée dans le foin.
  • Les symptômes apparaissent après quelques jours, voire quelques mois :
    • amaigrissement du cheval ;
    • coliques ;
    • troubles hépatiques et des réflexes ;
    • fièvre ;
    • puis, mort.
  • Pas de traitement contre l'intoxication par les séneçons.

Robinier

Le robinier fait partie de la famille des Légumineuses. L'écorce et les jeunes pousses sont très toxiques car elles contiennent de la phytotoxine.

Caractéristiques :

  • Il peut mesurer jusqu'à 25 mètres et possède de belles grappes de fleurs blanches très parfumées.
  • La dose mortelle est de 150 g d'écorce.
  • Le cheval est pris de diarrhées et/ou de coliques et il salive beaucoup. Il meurt en trois jours.

Renoncule

Le renoncule est une jolie plante à fleurs de la famille des Renonculacées. Elle possède de multiples variétés, dont le bouton d'or par exemple.

Caractéristiques :

  • Ingéré en grande quantité, le renoncule frais peut être mortel.
  • Le cheval est pris de diarrhées noirâtres, a du sang dans ses urines puis convulse.

Belladone

Cette plante possédant de beaux fruits noirs fait partie de la famille des Solanacées.

Caractéristiques :

  • Toute la plante est toxique.
  • La dose mortelle est de 125 g.
  • Le cheval présente des troubles digestifs, nerveux et respiratoires. Il devient aveugle, convulse puis tombe dans le coma.
  • Il n'y a pas de traitement contre l'intoxication au belladone.

Éviter les plantes toxiques dans le foin

Il existe un risque réel de retrouver des plantes toxiques sèches dans le fourrage. Parmi les espèces mortelles, on trouve notamment :

  • la colchique des prés ;
  • la digitale pourpre ;
  • l'euphorbe ;
  • la prêle ;
  • les séneçons.

Pour vous prévenir de tout risque :

  • Optez pour du foin de qualité et non poussiéreux. Soyez très vigilant et n'hésitez pas à examiner l'intérieur de la botte. En cas de doute, retirez-la et ne la donnez pas à vos chevaux.
  • Changez de fournisseur si cela se reproduit trop souvent. Celui-ci peut vous proposer des invendus qu'il souhaite écouler à des prix défiant toute concurrence, mais à quel risque : la vie de votre cheval !
  • Nettoyez les prairies et de vérifiez que celles-ci n'hébergent pas de plantes toxiques.

Que faire si votre cheval mange des plantes toxiques ?

Si votre cheval mange une petite quantité de plante toxique, ne vous alarmez pas. Il suffit simplement de le surveiller. Toutefois, si votre compagnon a joué au glouton, il ne vous reste plus qu'à contacter votre vétérinaire très rapidement. N'hésitez pas à lui indiquer la ou les plantes toxiques qu'il a ingérées, ainsi que la quantité approximative. Demandez-lui également ce que vous devez faire en attendant son arrivée.

Aussi dans la rubrique :

Santé du cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider