Sommaire

L'été se termine, avec son lot cauchemardesque de mouches, taons, moustiques et autres insectes volants qui viennent perturber la vie des chevaux. On pourrait penser que ces derniers vont pouvoir respirer un peu durant la saison des pluies. Et bien non ! Voici qu'arrive sournoisement la gale de boue, véritable fléau pour nos amis les équidés, mais aussi pour les propriétaires.

Moins grave que d'autres maladies du cheval, la gale de boue tout comme la dermite est une infection de la peau nécessitant un traitement régulier et constant.

Qu'est ce que la gale de boue du cheval ?

Contrairement à ce qu'indique son nom, la gale de boue n'est pas de la gale à proprement parler, mais une infection de la peau appelée pyodermite ou dermite infectieuse.

Ce qu'il faut savoir :

  • Les terrains humides favorisent la venue de la gale de boue.
  • Une fois installée, il est difficile de s'en débarrasser car il n'existe pas vraiment de traitement standard.
  • Le domaine de prédilection de la gale de boue est le bas des membres et le creux des paturons. Cependant, la gale de boue peut aussi se loger sur le dos et la croupe car les chevaux adorent se rouler dans le sable voire la boue.

Ce sont les chevaux vivant dans les prés et plus particulièrement dans les régions marécageuses qui sont particulièrement sujets à la gale de boue : ils piétinent auprès du râtelier, la pluie se déverse dans le champ et la terre ne peut plus absorber toute l'eau qui s'écoule.

Les symptômes de la gale de boue chez le cheval

Sur la partie atteinte, vous pouvez repérer plusieurs symptômes :

  • Des rougeurs.
  • Des inflammations sur la peau.
  • Une peau dépilée à certains endroits.
  • Des croûtes plus ou moins suintantes peuvent aussi survenir. Celles-ci sont douloureuses pour le cheval.

Important : si la gale de boue n'est pas soignée rapidement, les membres du cheval peuvent être engorgés, ce qui provoque une douleur locale.

Traitement de la gale de boue du cheval

Le plus radical est d'installer le cheval dans un endroit sec, ce qui n'est pas toujours évident pour les propriétaires ayant des chevaux vivant dans les prés toute l'année.

L'essentiel pour parvenir à éradiquer la gale de boue est de nettoyer les zones atteintes tous les jours, même si le cheval ne travaille pas, et s'il travaille, avant et après le travail. Le but est de retirer tous les résidus ou sables logés dans la plaie.

Comment soigner la gale de boue ?

  • Douchez les membres du cheval pour retirer la boue et toutes les impuretés.
  • Nettoyez les zones atteintes avec un savon antiseptique en prenant soin de savonner plus loin que les plaies.
  • Rincez abondamment.
  • Séchez bien les plaie en tamponnant doucement. Elles ne doivent pas être humides car des bactéries pourraient s'y loger.
  • Une fois bien sèches, enduisez les plaies avec une pommade cicatrisante, antiseptique et localement anti-inflammatoire. Cette pommade, que l'on trouve dans les magasins spécialisées, hydrate également la peau de l'animal. Massez doucement car les croûtes doivent tomber toutes seules. On peut aussi utiliser de la vaseline soufrée.
  • La boue doit glisser sur la plaie enduite de crème, elle ne doit en aucun cas s'infiltrer pour attaquer la peau du cheval.
  • Les croûtes sont douloureuses pour le cheval. Il est donc important de ne pas les retirer, elles doivent tomber toutes seules.

Le traitement peut durer plusieurs semaines, surtout si vous ne pouvez pas installer votre cheval dans un endroit sec.

Dans quel cas appeler le vétérinaire ?

Si vous ne venez pas à bout de la gale de boue, et si cela s'aggrave, le vétérinaire peut vous conseiller un traitement antibiotique par voie générale.

Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Santé du cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider