Sommaire

Un cheval atteint de cornage ne pourra plus faire de compétitions ou de gros efforts car il est confronté à un problème respiratoire majeur. Au même titre que l'emphysème, cette maladie irréversible fait partie des sept vices rédhibitoires qui peuvent annuler la vente d'un cheval si elle est décelée lors de la visite d'achat.

Qu'est-ce-que le cornage chez le cheval ?

Le cornage ou hémiplégie laryngée est la paralysie partielle ou totale du larynx : le nerf commandant l'un des muscles principaux de l'ouverture du larynx se détruit progressivement. Le cheval doit fournir plus d'efforts pour pouvoir respirer, et d'autre part son oxygénation est moins bonne. Son muscle cardiaque augmente alors sa cadence pour compenser le besoin en oxygène, le rythme cardiaque s'accélère.

Une maladie infectieuses des voies respiratoires, comme la laryngite ou la gourme, peut aussi provoquer un cornage chronique.

Gourme

Article

Lire l'article Ooreka

Symptômes du cornage chez le cheval

Un cheval qui « ronfle », c'est-à-dire qui émet un ronflement plus ou moins intense lors d'un exercice ou d'une balade, est susceptible d'être « corneur », c'est-à-dire de souffrir de cornage. Le cheval a généralement une baisse de forme et de performance.

Dans les cas les plus graves, on peut même constater une asymétrie des muscles quand on examine la gorge du cheval par dessous. Aussi, certains muscles sont plus développés d'un côté que d'un autre.

Comment détecter le cornage chez le cheval ?

Si vous avez des doutes, la seule façon de confirmer le diagnostic est de contacter votre vétérinaire pour procéder à une endoscopie. Elle se déroule de la manière suivante :

  • Le vétérinaire utilise un tube équipé d'une caméra qu'il introduit dans le naseau de l'équidé.
  • Ce tube va jusqu'à sa gorge afin d'évaluer les mouvements du larynx lors de la respiration du cheval.
  • Le cheval n'est pas endormi. Au contraire, il doit être bien réveillé. L'idéal est de faire marcher l'animal sur un tapis roulant pour reproduire une séance de travail.

Cornage du cheval : traitement

Une fois le diagnostic de cornage confirmé, vous devez traiter votre cheval au plus vite. Dans les cas les plus graves, il est recommandé de réaliser une intervention chirurgicale afin de mettre en place une prothèse permettant de maintenir l'aryténoïde en position semi-ouverte constamment. Le ronflement est fortement réduit lors de cette intervention.

Si le cornage est léger et ne présente qu'une hémiplégie incomplète, le cheval peut continuer à fournir des efforts, tout en émettant des ronflements lors des exercices.

Aussi dans la rubrique :

Santé du cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider