CCE : concours complet d'équitation

Sommaire

Le Concours complet d'équitation (CCE) comporte 3 disciplines (dressage, cross et saut d'obstacles), ce qui a permis à de nombreux champions français, comme Nicolas Touzaint, Jean Teulère et Arnaud Boiteau de briller sur la scène internationale. Dans ce concours hippique, le couple cavalier/cheval est uni dans l'effort pour mieux réussir tant sur le plan physique que moral. 

Concours complet d'équitation : définition

Le CCE comporte 3 disciplines (le dressage, le cross et le saut d'obstacles) qui en font un véritable triathlon équestre. Il faut également savoir que :

  • Selon le niveau de la compétition, le CCE peut se dérouler sur 3 jours
  • Ce concours est présent aux jeux Olympiques, car il s'agit d'une des plus anciennes disciplines équestres.

Le dressage : réalisation d'une vingtaine de figures

L'épreuve de dressage demande beaucoup de précisions pour les raisons suivantes :

  • Le couple cavalier/cheval doit exécuter une reprise composée d'environ une vingtaine de figures en fonction du niveau de compétition :
    • Cette reprise se déroule aux 3 allures dans une carrière ou un terrain d'une surface de 60 x 20 mètres.
    • Elle est notée de 0 à 10 par les juges. 
  • Cette épreuve détermine également :
    • l'aisance, la fluidité, la précision, la soumission du cheval ;
    • l'impulsion et la position du cavalier

Pour impressionner le jury, il est judicieux de soigner sa tenue et la présentation de sa monture :

  • en tressant sa crinière et sa queue ;
  • en dessinant un damier sur la croupe pour mettre la musculature en valeur. 

CCE : l'épreuve du cross

Caractéristiques du cross à cheval

Le cross est une épreuve très spectaculaire. Pour cette pratique, le couple cavalier/cheval doit être doté d'une complicité sans faille car :

  • Le couple évolue en terrain varié (plaine, forêt) en enchaînant des obstacles fixes naturels limités à 1,20 mètre de hauteur :
    • C'est la façon dont ces obstacles sont placés sur le parcours qui augmente ou non la difficulté.
    • Ils peut s'agir, par exemple :
      • de troncs ;
      • de haies ;
      • de gués ;
      • de pianos (marches à monter ou à descendre) ;
      • d'un stère (quantité de rondins de bois), etc.
  • Le parcours de cross se réalise dans un temps imparti et à des vitesses de 500 à 570 m/min (c'est-à-dire environ 30 km/h).
  • Les 2 qualités requises en cross sont donc :
    • l'endurance ;
    • une grande précision de conduite pour franchir certains obstacles. 

Les pénalités

Des pénalités peuvent être appliquées au couple cavalier/cheval :

  • Un refus d'obstacle provoque une pénalité de 20 points.
  • La chute du cavalier est, quant à elle, éliminatoire.
  • Une pénalité de 0.4 point est attribuée par seconde de temps dépassé.

Équipement à privilégier

La discipline du cross est relativement dangereuse. Il est donc primordial d'être bien équipé :

  • pour le cheval :
    • des guêtres fermées aux antérieurs et aux postérieurs et des cloches aux antérieurs ;
    • une bavette c'est-à-dire une sangle élargie protégeant le ventre des coups de pied durant le saut d'obstacle ;
    • des crampons à visser sur des fers pour éviter de glisser sur l'herbe ;
    • éventuellement, un collier de chasse pour bien maintenir la selle et l'empêcher de partir vers l'arrière.
  • pour le cavalier :
    • un gilet protège-dos épais qui le protège en cas de chute ;
    • un casque sans visière aux normes. 

Le saut d'obstacles en CCE

Caractéristiques du saut d'obstacles

L'épreuve d'obstacles, nommée aussi « hippique », est généralement la dernière épreuve du concours. Tout dépend du niveau de la compétition. Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Le couple cavalier/cheval enchaîne un parcours d'une dizaine d'obstacles sans faire tomber de barre sur un parcours fermé. Il n'y a pas de barrage durant cette épreuve chronométrée.
  • Le but est de rééquilibrer la monture pour qu'elle n'arrive pas trop vite sur les obstacles comme pour le parcours de cross.
  • Les juges notent aussi la récupération du cheval après la rude épreuve du cross. 

Les pénalités

Cette épreuve se déroule comme un concours CSO, c'est-à-dire que des barres tombées, un refus, une dérobade ou un excès de temps provoquent des points de pénalités :

  • 4 points de pénalités pour une barre au sol ;
  • 4 points de pénalités pour un refus ;
  • chaque seconde de temps dépassé équivaut à 1 point de pénalité. 

Repos et récupération du cheval 

Durant ces différentes épreuves, il est important de prendre en considération le temps de récupération et de repos du cheval après le concours. Cela signifie qu'une fois la ligne d'arrivée franchie, afin de favoriser au mieux la récupération du cheval, il est judicieux de :

  • faire trotter quelques minutes la monture ;
  • puis, la faire marcher tranquillement pour éviter les courbatures ;
  • doucher, bouchonner et chouchouter votre cheval ;
  • masser ses membres.

Aussi dans la rubrique :

Pratiquer l’équitation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider