Sommaire

Il est essentiel de prendre en considération l'hébergement de votre monture. Ainsi, créer un box de cheval, un espace de vie aux dimensions adéquates, est une étape importante dans votre relation avec l'animal. Cependant, n'oublions pas que le pré est certainement l'hébergement le plus apprécié par le cheval qui peut gambader librement.

Quel box pour votre cheval ? 

Le box n'est pas un logement temporaire pour le cheval. Ces quatre murs sont sa maison. Il va donc y passer beaucoup de temps.

Conseils pour le confort de l'animal

Voici les principaux conseils à connaître pour que votre cheval se sente bien dans son box :

  • Votre cheval ne doit pas avoir des fourmis dans les pattes à force de piétiner car il s'ennuie.
  • Il doit pouvoir tourner librement sans se cogner, se coucher et se rouler sur sa litière sans se coincer.
  • L'espace doit être confortable et répondre à des dimensions idéales correspondant à la taille et à la morphologie de l'équidé. Cela signifie qu'un poney n'aura pas les mêmes besoins qu'un grand cheval, qu'une poulinière ou qu'un vieux cheval qui n'a plus toute sa souplesse.
  • Votre cheval ne doit pas se heurter à sa mangeoire quand il se poste à la porte du box, ni même atterrir contre les parois en béton quand il veut se coucher. 

La taille du box du cheval

Pour le confort de votre équidé, il est essentiel que le box soit adapté à sa morphologie. Suivant ce constat, l'Office vétérinaire fédéral de Suisse a défini une formule pour calculer la surface minimum nécessaire au cheval. Pour se coucher, manger et se déplacer convenablement, le cheval doit avoir une superficie de box au minimum de « 2 fois la hauteur au garrot x 2 fois la hauteur au garrot ».

Par exemple :

  • pour un poney de 1,20 m au garrot, le box doit faire au minimum  6 m² ;
  • pour un grand cheval de 1,75 m au garrot, l'espace de vie est au minimum de 13 m².

En général :

  • La taille du box est de 9 à 12 m². Pour une poulinière ou un cheval en retraite, on pense à lui rajouter quelques mètres carré en plus (15 à 16 m²). 
  • La hauteur sous plafond minimale doit correspondre à « 1,5 fois la hauteur au garrot » pour que les chevaux puissent bouger librement la tête et le cou sans se blesser. Ainsi, pour un cheval de 1,60 m au garrot, il faut prévoir une hauteur de plafond minimale de 2,4 m. La réserve d'air doit être environ de 40 m³.

Avec ou sans paddock ?

L'idéal est d'avoir un paddock attenant au box pour permettre au cheval d'aller et venir sans contrainte et/ou de se dégourdir les jambes avant une reprise de travail ou d'aller au pré. Dans tous les cas, gardez en tête que le cheval doit être sorti tous les jours. L'idéal est d'avoir :

  • un grand pré pour le sortir le matin et le rentrer le soir au box ;
  • des sentiers à proximité pour faire des balades ; 
  • assez de surface pour y aménager une carrière pour le travailler.

Autres options à ajouter

Quand on héberge son cheval chez soi, et si on a de la place, on peut rajouter diverses options pour le bien-être du cheval, telles que : 

  • Une avancée de toit si le box donne sur l'extérieur :
    • C'est préférable à un box intérieur, car il a une meilleure ventilation.
    • Cela est aussi bon pour le moral de l'équidé qui participe à la vie de la famille.  
  • Une douche à proximité pour les soins du cheval.
  • Une sellerie pour y ranger tout l'équipement.

Bien entendu, l'ajout de ces options double la superficie. 

Choix de l'endroit pour installer le box

Le box ne doit pas perturber vos voisins. Par conséquent, au même titre que les prairies ou le paddock, le box doit être à bonne distance, environ à 50 mètres minimum des habitations du voisinage pour éviter toutes les nuisances (fumiers, eaux usées, hennissement intempestif). Pensez aussi que vous devrez stocker dans un hangar sec et aéré :

  • l'alimentation traditionnelle ou industrielle ;
  • la paille pour la litière du box, mais vous pouvez aussi opter pour des litières artificielles (copeau, chanvre, lin) ;
  • le foin à volonté qui complète sa nourriture quotidienne.

Vous devrez aussi trouver un endroit pour y entreposer le fumier. 

Entretien du box de cheval

Le box doit être entretenu quotidiennement, ce qui veut dire que :

  • Avant de partir travailler ou en rentrant le soir, vous devez nettoyer le box des crottins et de l'urine.
  • On vérifie également que la mangeoire est propre et que le cheval a de l'eau à volonté. 
  • Une fois par semaine, on fait entièrement le box (on le vide complètement) et on le désinfecte.

Pour entretenir votre box correctement, vous aurez besoin d'outils de base indispensables comme :

  • une fourche ;
  • une pelle ;
  • un balai ;
  • un râteau (à feuille) ;
  • une brouette. 

Pour le petit bricolage, munissez-vous aussi :

  • d'un marteau ;
  • d'une masse ;
  • d'une tenaille ;
  • d'une scie ;
  • d'une perceuse.

Construire un box 

Types de construction

Vous avez la superficie adéquate, et vous savez où installer votre box, il reste maintenant à le construire. Vous avez le choix entre :

  • une grange ou des bâtiments existants que vous pouvez rénover pour faire votre box ;
  • opter pour un box en kit très solide ;
  • créer un box en parpaings ou en bois, les matériaux les plus courants pour construire la maison de votre cheval :
    • le box en parpaing très solide et peu onéreux ;
    • le box en bois très isolant et plus esthétique qui supporte bien les variations de température, mais à bien traiter pour qu'il résiste à l'humidité.

Le sol du box

Il est important de veiller à la qualité du sol :

  • Prévoyez une surface lisse et solide pour résister au piétinement du cheval.
  • Le sol doit être aussi imperméable, protéger le cheval de l'humidité et non glissant.

Lors de la construction, prévoyez une pente de 1 % en direction de la porte pour évacuer les eaux usées ou de nettoyage. 

Prix d'un box de cheval

Bien entendu, un box fait maison revient beaucoup moins cher que si ce dernier est réalisé par une entreprise. Comptez environ pour un box (3 x 3 m) :

  • en parpaing et tuile pour le toit : 1 200 € ;
  • en kit et en bois : 1 500 €.

Les prix augmentent si vous y apportez des options comme :

  • une pente de toit avec façade galvanisée ;
  • deux pentes avec avancée ;
  • une porte fermière ;
  • un auvent ;
  • des séparations ;
  • des volets, etc.

Aussi dans la rubrique :

Pratiquer l’équitation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider