Sommaire

Le casque d'équitation, ou la bombe, est l'équipement obligatoire et essentiel à la protection de la tête du cavalier. Cet équipement, comme tous les autres accessoires indispensables à cette activité, doit être résistant pour permettre la pratique de ce sport en toute sécurité.

Le casque d'équitation : son évidente utilité

L'équitation est considérée comme un sport à risque, avec des traumatismes crâniens malheureusement courants. Ils arrivent d'ailleurs en tête des accidents équestres. Viennent ensuite les membres supérieurs et le dos.

La bombe d'équitation : l'«ancêtre» du casque

Avant l'arrivée du casque d'équitation, les cavaliers se protégeaient avec une bombe. On en a conservé le nom, mais il s'agit d'une version beaucoup plus sommaire que le casque.

Elle était constituée des éléments suivants :

  • une coque en plastique rigide agrémentée d'un tissus de velours,
  • un élastique, plus ou moins distendu, qui permettait de la fixer sur la tête du cavalier. 

Le casque d'équitation

Dorénavant, le casque d'équitation fait foi et doit répondre aux normes de sécurité CE : EN 1384. Même si sa fonction première est la protection et la sécurisation, le casque peut être également séduisant, élégant et répondre à certains effets de mode : design futuristes ou et couleurs plus tendances.

Bien choisir son casque ou sa bombe d'équitation

Les caractéristiques du casque

Aujourd'hui, le casque d'équitation prend en compte des technologies innovantes provenant des casques de moto ou de VTT. Pour être homologué, il doit être équipé :

  • d'une attache 3 points ;
  • d'une visière souple et amovible.

Pour plus de sécurité, il est préférable d'opter pour un casque absorbant les chocs et possédant un protège-nuque, qui évite les traumatismes cervicaux. L'idéal est de trouver un bon compromis entre protection, esthétisme, légèreté, confort et aération, surtout lors des saisons chaudes pour espérer ne pas cuire sous son casque !

Quelle taille ?

Comme pour un chapeau, ou tout autre casque, on l'essaye avant de l'adopter ! Il doit correspondre à la circonférence de votre tour de tête. On mesure donc son tour de tête pour ne pas se tromper.

  • Le casque doit avant tout bien maintenir et envelopper votre tête ; il ne doit en aucun cas bouger.
  • Le haut de votre front doit être recouvert par la visière, mais elle ne doit masquer ni les sourcils, ni les yeux.
  • La lisière enfin est bien ajustée, sans être trop serrée ; elle ne doit pas vous gêner.

Les différents types de casques d'équitation

On distingue deux types de casque d'équitation : les casques à tour de tête fixe ou à taille unique et ceux qui sont réglables avec une molette à crémaillère.

Le casque à tour de tête fixe 

Comme pour les vêtements, la taille est exprimée en cm, soit de 50 à 61 cm. Ce type de casques est le plus fréquent et le plus utilisé par les cavaliers.

  • Les points forts : confort, stabilité, ajustement.
  • Les points faibles : manque d'aération, peu adapté aux enfants.

Le casque réglable à molette

C'est une petite molette qui permet d'ajuster le tour de tête du casque, en réglant la largeur jusqu'à environ 4 cm. Pour la taille, on retrouvera le plus souvent les symboles S (small), M (medium), L (large).

Ce casque est recommandé pour l'équitation d'extérieur, contrairement au casque d'équitation à tour de tête fixe.

  • Les avantages : il est léger et bien aéré, il est plus adapté aux enfants à croissance rapide ;
  • Le petit inconvénient : il a tendance à bouger légèrement sur la tête.

Aussi dans la rubrique :

Pratiquer l’équitation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider