Avoir un cheval

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Avoir son propre cheval est le rêve de tout cavalier passionné par l'équitation et surtout par les chevaux. Toutefois, ce n'est pas un acte anodin, car il engage le propriétaire sur du long terme moralement, mais aussi au niveau du prix de l'équitation et de l'équipement

Avoir un cheval : les bonnes questions à se poser

Si vous souhaitez avoir votre propre cheval, prenez le temps de la réflexion avant de trouver le cheval qui vous convient. Mais avant cela, posez-vous ces 4 questions simples :

  • Ai-je du temps pour m'occuper d'un cheval ?
  • Ai-je le budget nécessaire pour acheter un cheval, mais aussi pour l'entretenir :
  • Ai-je les connaissances essentielles pour m'occuper de mon cheval ?
  • Ai-je le niveau pour bien monter et éduquer mon cheval ?

Puis, approfondissez votre réflexion :

  • Le cheval est un être sensible et non une mobylette que l'on range dans un coin et que l'on sort quand on a un peu de temps devant soi :
    • Il faut donc être disponible, voire très disponible pour lui apporter les soins et l'affection dont il a besoin.
    • Il prend une grande place dans votre vie familiale, professionnelle et vos autres loisirs.
  • Qu'il soit hébergé chez vous ou dans un centre équestre, vous devrez vous en occuper et le monter régulièrement même si vous êtes fatigué ou par temps froid ou humide
  • Un point crucial réside dans la charge financière très importante sur du très long terme :
    • Aurez-vous le budget nécessaire durant tout ce temps, sachant que la vie peut nous réserver des coups durs (coût des études des enfants, séparation, licenciement, changement de vie) ?
    • L'addition peut également vite devenir très salée si votre compagnon a des complications ou tombe malade. 

Votre équilibre, votre bonheur à vous et à votre cheval dépendent de toutes ces interrogations.

Trouver le cheval qui vous convient

Un adage en équitation dit : « À jeune cheval, vieux cavalier ; à jeune cavalier, vieux cheval. » Or, il est important d'en tenir compte lors du choix de votre monture afin de vous éviter des déboires :

  • N'oublions pas que ce bel animal pèse environ 500 kg ! Il est donc préférable de le maîtriser et de faire preuve de technique en carrière, en manège, mais aussi en extérieur. 
  • L'objectif est d'obtenir un couple cavalier/cheval qui se fasse mutuellement confiance et soit complice et fiable. Ainsi, le cavalier doit apprendre du cheval et vice versa. L'un des 2 doit en outre être plus expérimenté. Car si aucun des deux n'a les compétences pour piloter ou faire progresser l'autre, on court à la catastrophe et à beaucoup de déception.

Avoir un cheval : 4 critères de choix

Faire un point sur vos attentes

Certaines races sont plus prédisposées à certaines disciplines équestres que d'autres. Il est donc judicieux de faire un point sur vos besoins et attentes, même si beaucoup de races de chevaux sont polyvalentes. Quelle discipline souhaitez-vous travailler avec votre futur compagnon : le dressage, le CSO, l'équitation d'extérieur ? Il s'agit d'un point important car vous ne pratiquerez pas l'art du dressage avec un quater horse plutôt associé à la monte western. Il est aussi difficile de faire de l'obstacle avec un trait breton plus adapté à l'attelage.

Mâle ou femelle ?

Le choix du sexe du cheval est aussi à prendre en compte. Pour un mâle, on a le choix entre un hongre (cheval castré) et un entier (étalon) :

  • L'hongre ayant été castré est d'un tempérament plus tranquille.
  • En revanche, l'entier est beaucoup plus fougueux :
    • Il est plus difficile à faire travailler près d'une jument surtout si cette dernière est en chaleur.
    • Il en est de même pour son hébergement : on ne pourra pas le mettre au pré avec des juments et encore moins avec des hongres qu'il voudra dominer, voire agresser.
    • Enfin, l'étalon est plutôt réservé à l'élevage.

Quant à une jument, elle fait preuve de beaucoup de caractère quand elle a ses chaleurs. 

La taille et le poids du cheval

On adapte le cheval à la corpulence et à la taille du cavalier :

  • Un grand cheval assez porteur conviendra parfaitement à une personne corpulente de grande taille.
  • En revanche, pour un enfant ou une personne de petite taille, on privilégiera un camarguais ou un fjord. 

Le coût d'une assurance

Bien entendu, un cheval doit être assuré, car un accident est vite arrivé. N'oublions pas en effet que l'équitation est un sport à risque. Le coût d'une assurance adaptée est donc à prendre également en compte.

Lire l'article Ooreka

Le cheval : une passion qui demande un investissement

Avoir un cheval est un rêve accessible une fois que l'on a pris en compte tous ces paramètres. Mais, même lorsqu'on a franchi le cap, l'investissement reste complet. Gardez en tête que :

  • Votre superbe compagnon demande une attention permanente.
  • Ce bel animal domestique de 500 kg au regard doux ne peut pas dormir sur votre canapé, il faut donc lui trouver un hébergement
  • Votre vie tout entière est bouleversée et vous devez faire beaucoup de sacrifices.

Cependant, si l'on ne se lance pas sur un coup de tête et que l'on mesure bien tout ce que cela implique, il est vraiment formidable d'avoir son cheval pour partager cette complicité et cet amour que l'on est seul à comprendre.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider