Achat d'un cheval

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Avant d'acheter un cheval, il est primordial de s'interroger sur ce qu'avoir un cheval signifie et sur les engagements que cela implique. Un long chemin reste encore à parcourir avant de posséder votre monture car il faut savoir où l'acheter, comment la choisir, établir les papiers de vente, connaître le coût de l'hébergement et de l'entretien, mais aussi déterminer son prix

Où acheter un cheval ?

Vous vous êtes enfin décidé : vous voulez être propriétaire et dénicher la perle rare qui constituera le cheval de votre vie. Avant toute chose, il est important de demander conseil à votre moniteur d'équitation afin de connaître le type de monture adaptée à votre niveau et à votre discipline de prédilection. Il peut même vous accompagner pour vous aider à faire le bon choix. L'étape d'après, trouver les chevaux à vendre, n'est pas évidente car le marché est plus que large. Comment identifier les bons vendeurs des mauvais pour ne pas se faire abuser ? Pour cela, les passages obligés seront :

  • les annonces Internet ou dans les magazines spécialisés ;
  • les foires et fêtes agricoles où se retrouvent les marchands ou éleveurs de chevaux, sachant que ces derniers sont spécialisés dans une race, voire deux au maximum.
  • le centre équestre susceptible de vendre des chevaux de sa cavalerie ; 
  • les associations pour sauver les chevaux en détresse ou maltraités ;
  • le monde des courses qui propose des chevaux réformés : ce sont souvent des chevaux qui ne font pas les temps demandés pour les courses, qui sont trop vieux pour courir ou qui risquent de finir à l'abattoir. 
  • le particulier/cavalier qui vend tout simplement son cheval.

Comment bien choisir un cheval ?

Vous avez défini le profil du cheval qui vous convient par rapport à votre discipline et à vos compétences et votre niveau équestre. Maintenant, il ne vous reste plus qu'à en sélectionner plusieurs correspondant à vos attentes et vos besoins et à les essayer avant d'arrêter votre choix. Écoutez votre cœur, mais n'hésitez pas à impliquer votre moniteur, un professionnel ou un cavalier expérimenté lorsque vous choisirez votre cheval :

  • La personne qui vous accompagne sera beaucoup plus objective que vous.  
  • Elle sera à même de dénicher les petites choses ou tares que vous n'avez pas remarquées.
  • Elle saura aussi repérer efficacement les qualités et les défauts du cheval sur lequel vous avez jetez votre dévolu. 

Dans tous les cas, n'achetez pas un cheval qui ne vous plaît pas ou ne correspond pas à votre discipline, sous prétexte qu'il n'est pas très cher ou que c'est une « bonne affaire ». 

Achat d'un cheval : l'essai

On ne le dira jamais assez, acheter un cheval implique d'essayer la monture plusieurs fois avant de prendre une décision. Si le vendeur refuse, fuyez ! Certains vendeurs peuvent vous proposer de le prendre à l'essai pendant une semaine, voire deux avant de prendre une décision. C'est la solution idéale, mais beaucoup ne le proposent pas. Voici quelques indices qui vous aideront lors de l'essai :

  • Il est essentiel de se faire plaisir et de bien s'entendre avec son cheval. Car vous devrez former un couple complice durant de longues années. Aussi, si vous n'êtes pas à l'aise près de lui, si vous ne vous sentez pas bien sur son dos à n'importe quelle allure, ne l'achetez pas ! 
  • On essaie le cheval en carrière, en manège et surtout en extérieur. Votre cheval ne doit pas avoir peur de tout.
  • Il est aussi intéressant de le voir évoluer auprès de ses congénères pour savoir s'il est sociable.
  • Analysez son comportement en box, dans le pré, mais aussi lors du pansage. 
  • Le cheval doit aussi facilement grimper dans un camion ou dans un van. C'est toujours désagréable de se battre avec sa monture durant des heures avant de pouvoir l'embarquer. 
  • En résumé, le cheval doit être bien éduqué, savoir marcher en main et être travaillé sans aucune difficulté. 

Le contrat de vente du cheval

Avant d'établir le contrat de vente du cheval :

  • Il est indispensable d'effectuer une visite d'achat qui s'avère obligatoire. Elle permet de faire examiner votre monture par un vétérinaire et de savoir si ce dernier est en bonne santé et ne présente pas de vices rédhibitoires comme une maladie (pouvant annuler l'achat).
  • Demandez à voir le carnet du cheval, les actes administratifs et ses résultats si celui-ci a fait de la compétition. 

Lors de l'achat d'un cheval, il est impératif que l'on vous présente les 3 documents clés suivants : 

  • le livret signalétique qui est un peu sa carte d'identité ;
  • la carte de propriétaire ou carte d'immatriculation délivrée par le SIRE ;
  • une facture.
Télécharger le document Ooreka

Acheter un cheval : le loger et l'entretenir

Outre le prix d'achat du cheval plus ou moins important selon ses qualités, ses performances et son âge, il faut prendre en compte le coût de l'hébergement qui peut varier du simple au double. 

Héberger le cheval

Héberger un cheval chez soi coûte beaucoup moins cher que de l'héberger dans un centre équestre ou une écurie de propriétaire. Toutefois, dans ce premier cas, vous devrez lui dégager beaucoup plus de temps et prévoir de l'énergie pour nettoyer et entretenir son pré. La formule peut s'échelonner de 100 à 800 € par mois si l'on prend aussi en compte l'alimentation, l'équipement, le ferrage, les soins quotidiens et la pension. 

Entretenir le cheval

Un cheval doit être entretenu quotidiennement. Il mange tous les jours, il faut donc lui prévoir une alimentation équilibrée. Voici les principaux soins à lui prodiguer :

  • Un cheval doit être ferré ou parré toutes les 6 à 8 semaines : c'est le maréchal qui s'en charge.
  • Les frais vétérinaires sont aussi à inclure, la facture pouvant vite s'alourdir si votre compagnon rencontre des complications.
  • Le vermifuge s'effectue à chaque saison pour le bien-être de l'équidé.
  • Un cheval doit avoir son propre matériel : selle, filet, couverture etc.
  • On pense aussi aux produits d'entretien comme la graisse pour les sabots, le démêlant pour la crinière et la queue, le shampoing.
  • Également, les cours d'équitation, les stages, les concours sont des manières d'entretenir la forme du cheval.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son cheval

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider